Grèves dans les transports : faut-il réquisitionner des agents pendant les vacances ?

À droite, de nombreux élus réclament le droit de réquisitionner du personnel gréviste pour faire rouler des trains pendant la grève. Est-ce légal ?

France 2

Il y a peu de TGV mais toujours beaucoup de voyageurs en gare de Lyon (Paris) lundi 23 décembre. En ce 19e jour de grève des transports, les départs en vacances se font au compte-goutte, sans certitude de retour pour l'instant. Faut-il réquisitionner du personnel gréviste pour faire rouler les trains ? Certains parlementaires de droite souhaitent faire travailler les cheminots grévistes pour assurer au moins 1 train sur 3 aux heures de pointe.

Les grévistes doivent se déclarer 48 heures à l'avance

"Le service de transports minimum existe dans tous les pays européens sauf en France. C'est une anomalie qu'il faut corriger", assure Damien Abad, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale. Quels sont les dispositifs aujourd'hui en vigueur ? Il n'y a pas de service minimum ni de réquisition possible dans les transports. Les grévistes sont soumis à une seule obligation : se déclarer 48 heures à l'avance, pour permettre à la compagnie de s'organiser via un plan de transport 24 heures avant la grève. En revanche, des réquisitions existent dans d'autres secteurs comme la santé ou les contrôleurs aériens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agents SNCF vont à la rencontre des voyageurs sur les quais de la gare de Lyon (Paris), le 8 décembre 2019.
Des agents SNCF vont à la rencontre des voyageurs sur les quais de la gare de Lyon (Paris), le 8 décembre 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)