Grève SNCF : les départ en vacances des Français mis en péril

Publié
Grève SNCF : les départ en vacances des Français mis en péril
Article rédigé par
M-P. Degorce, K. Toufik, N. BidardC. Cormery, N. Salem, S. Cozzolino, P. Bouchetou - France 3
France Télévisions

Le mouvement des travailleurs de la SNCF inquiète les voyageurs qui avaient prévu de rejoindre leur famille à l'occasion des fêtes de fin d'année. La grève débutera vendredi 17 décembre et touchera l'axe sud-est du trafic.

La grève débutée le 17 décembre par les travailleurs de la SNCF oblige les voyageurs à trouver des alternatives d'urgence pour voyager et profiter des fêtes de Noël avec leurs proches. "C'est toujours avant les vacances scolaires, c'est vraiment prendre les gens en otage", déclarent des passants à proximité de la gare de Lyon Part-Dieu. Bien que pénalisés par ce mouvement, certains voyageurs comprennent les revendications des grévistes : "Il me semble que les moyens ne sont pas mis pour investir, pour aménager durablement et pour soutenir le personnel. S'il y a une grève, c'est qu'il y a des revendications", déclare un client qui a choisi de prendre un autobus à la place du train.

"S'il y a une grève, c'est qu'il y a des revendications"

Les compagnies d'autocar se retrouvent prises d'assaut par des réservations de dernière minute. Entre l'annonce du 14 décembre et le jeudi 16, les réservations de bus se sont multipliées par 2,5 : "On ne peut pas étendre notre offre (...) deux jours avant comme ça, on ne peut pas fournir de nouveaux bus ou de nouveaux chauffeurs qui ont prévu eux-mêmes de partir en vacances", explique le responsable communication de Flixbus. Les compagnies de co-voiturage aussi ont vu leurs demandes de réservation exploser, pour les trajets allant de Paris à Lyon, Chamonix ou encore Marseille.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.