Grève SNCF : le ras-le-bol des usagers

La grève des cheminots se poursuit et avec elle les retards et les désagréments pour les usagers. Témoignages dans le Nord, entre Valenciennes et Lille, vendredi 22 juin.

Voir la vidéo
France 3

Mieux valait être là en avance. Sur le quai de la gare de Valenciennes (Nord), dans la matinée du vendredi 22 juin, ne sont passés que deux trains pour aller à Lille. La grève des cheminots se fait toujours sentir, les usagers s'adaptent. Sur cette ligne, les places sont devenues chères, il faut souvent miser sur les escaliers pour trouver une place assise. "On n'a pas de place, on est assis sur les escaliers, c'est n'importe quoi. Les trains, soit ils sont en retard, soit ils sont en avance, il faut vraiment que ça change", déplore une voyageuse.

Les voyageurs s'agacent

Le trajet s'est déroulé sans encombre, mais les mouvements de grève commencent à agacer les voyageurs. "Ça commence à être très pesant. Les gens ont tendance à s'énerver un peu, ce qui est normal", explique une autre voyageuse interrogée. D'autant qu'il faudra recommencer dans l'autre sens en revenant du travail.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le mouvement des cheminots contre la réforme ferroviaire doit se poursuivre au moins jusqu\'au 28 juin 2018.
Le mouvement des cheminots contre la réforme ferroviaire doit se poursuivre au moins jusqu'au 28 juin 2018. (MAXPPP)