Cet article date de plus de trois ans.

Grève SNCF : la mobilisation des cheminots faiblit mais reste importante

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Grève SNCF : la mobilisation des cheminots faiblit mais reste importante
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Christelle Méral est en direct de la gare Montparnasse à Paris, alors que s'ouvre dès ce samedi 7 avril au soir, une nouvelle période de grève des cheminots.

La mobilisation reste importante, mais commencerait-elle déjà à faiblir ? À la SNCF, les cheminots s'apprêtent à entamer leur deuxième round de journées de grève. Celles-ci commencent dès ce samedi soir, 20 heures, et dureront jusqu'à mardi 10 avril, 8 heures. "Demain, dimanche, il y aura 35 % de grévistes. Cependant, mardi et mercredi dernier, lors des premiers jours de grève, il y avait 48 % de grévistes", explique la journaliste Christelle Méral, depuis la gare parisienne de Montparnasse.

Trop tôt pour parler de démobilisation

Si la mobilisation est donc en baisse, le trafic n'en sera pas moins perturbé. Car, explique la journaliste, "il s'agit là des salariés indispensables à la conduite des trains, c'est à dire, les conducteurs, les contrôleurs et les aiguilleurs", précise-t-elle. Toutefois, il est encore trop tôt pour parler de démobilisation, affirme Christelle Méral. "Mieux vaut rester prudent, car dimanche, demain, n'est pas un jour ordinaire. Le véritable test, le véritable indicateur pour établir une comparaison ce sera après-demain, lundi, nouvelle journée de grève. On pourra déterminer alors avec plus de précision dans quelle mesure la mobilisation se poursuit".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.