Grève contre la réforme des retraites : les conditions de circulation difficiles

Les bouchons se concentrent mercredi 11 décembre en Île-de-France, mais des villes comme Toulouse (Haute-Garonne), Grenoble (Isère) ou Nantes (Loire-Atlantique) connaissent aussi des difficultés.

FRANCE 2

La grève dans les transports en réaction à la réforme des retraites se répercute sur les routes mercredi 11 décembre. Les conditions de circulation sont particulièrement difficiles en Île-de-France, mais aussi aux abords de Toulouse (Haute-Garonne), Grenoble (Isère), Nantes (Loire-Atlantique) et Lille (Nord).

Une situation exceptionnelle

Mais c'est en Île-de-France que les conditions sont les plus compliquées sur les routes, comme l'explique le journaliste de France 2 Sébastien Thomas en plateau mercredi matin. Et pour cause, 12 millions d'habitants vivent dans cette région. Ces derniers ont tenté d'anticiper les complications sur les routes : le cumul des embouteillages a en effet atteint son pic beaucoup plus tôt que d'habitude. Mais malgré cela, il y avait plus de 435 km de bouchons en Île-de-France à 8 heures, ce qui est exceptionnel.

>> Grève du 11 décembre : la situation en direct

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bouchons sur l\'autoroute A7, le 4 août 2018. 
Des bouchons sur l'autoroute A7, le 4 août 2018.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)