Grève à la SNCF : un défi pour l’exécutif

Nathalie Saint-Cricq revient sur la confrontation entre l'exécutif et le mouvement de grève initié ce mardi 3 avril.

Voir la vidéo
France 2

Pour la première fois depuis le début de son mandat, Emmanuel Macron est confronté à un mouvement de grève massif. Sur le plateau du journal de 20 Heures, la journaliste Nathalie Saint-Cricq livre son analyse. "L'Élysée est confiant, déclare-t-elle. Emmanuel Macron a été élu sur sa capacité à réformer, s'il plie maintenant, il est condamné à l'impuissance pendant le reste de son quinquennat. Le soutien à la grève progresse, mais reste minoritaire."

Faire preuve de pédagogie

Toute la journée, des étudiants ont également fait grève contre la réforme de l'accès à l'université. La journaliste explique :"la convergence des luttes, rêve de la CGT, n'est pas prise au sérieux par le gouvernement. Les autres syndicats ne sont d'ailleurs pas prêts à suivre. Pour désamorcer ces mécontentements, il va tout de même falloir plusieurs choses. D'abord, faire preuve de pédagogie afin de montrer que les concertations sont utiles. Ensuite, il ne faudra pas d'excès d'arrogance ni de provocation. Enfin il faudra convaincre l'opinion publique qu'il s'agit effectivement de faire avancer le pays et la SNCF et non d'attaquer le service public."

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors de l\'inauguration de la LGV reliant Paris à Rennes et Paris à Bordeaux, samedi 1er juillet 2017.
Emmanuel Macron lors de l'inauguration de la LGV reliant Paris à Rennes et Paris à Bordeaux, samedi 1er juillet 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)