Grève à la SNCF : la direction prévoit une journée "très difficile" lundi, en raison d'un "sursaut de mobilisation"

"La journée sera très difficile pour nos clients et les cheminots qui vont travailler", prévient la direction de la SNCF.

Des trains sont stationnés en gare de l\'Est, à Paris, le 15 février 2018.
Des trains sont stationnés en gare de l'Est, à Paris, le 15 février 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le trafic à la SNCF sera "très perturbé", lundi 14 mai. La direction du groupe ferroviaire annonce que seul un TGV, un TER ou un Transilien sur trois, et un Intercités sur cinq circuleront en moyenne. "La journée sera très difficile pour nos clients et les cheminots qui vont travailler. Nous attendons, en effet, un sursaut de mobilisation", indique la direction dans un communiqué, qui annonce des possibles dégradations et blocages de gares.

"En Ile-de-France, pour les lignes Transilien et pour les lignes Intercités, les voyageurs sont invités à privilégier des itinéraires alternatifs ou à reporter leur voyage dans la mesure du possible", prévient la SNCF.

Pour cette deuxième journée du neuvième épisode de la grève à la SNCF, la CGT Cheminots annonce environ 50% de grévistes : 75,8% chez les conducteurs, 74,2% chez les contrôleurs et 36% chez les aiguilleurs.