Dette de la SNCF : le contribuable va-t-il payer ?

L’État évoque depuis longtemps une reprise partielle voire totale de la dette de la SNCF en contrepartie d’une restructuration profonde de la compagnie ferroviaire. Mais, finalement, qui va payer ?

Voir la vidéo
France 2

La gigantesque dette de la SNCF va-t-elle se transformer en impôt nouveau pour les Français ? 54 milliards d'euros que l'État s'est engagé à reprendre. Édouard Philippe évoque "un effort supplémentaire des contribuables". Le ministre du Budget, lui, se veut catégorique et assure qu"'il n'y aura aucune augmentation d'impôt et aucun impôt nouveau". Il parle d'une baisse des dépenses publiques pour reprendre cette dette. Cela ne sera pas suffisant pour la droite. 

Les syndicats suggèrent une taxe sur le transport routier

Des hausses d'impôts sont inévitables selon la gauche à moins de faire passer le déficit français au-delà de la limite européenne des 3%. Les syndicats, eux, suggèrent de nouvelles taxes, sur le transport routier par exemple. Selon le gouvernement, il n'y a pas d'urgence à trancher, la reprise de la dette sera progressive à partir de 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un TGV à la gare Saint-Charles, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 22 avril 2018.
Un TGV à la gare Saint-Charles, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 22 avril 2018. (MAXPPP)