Ce que l'on sait de l'interruption totale du trafic à la gare Montparnasse

Plusieurs milliers de voyageurs étaient bloqués depuis dimanche 13h30 dans cette gare parisienne et dans les grandes gares de l'Ouest et du Sud-Ouest. Le trafic a repris lundi matin.

Un TGV arrive à la gare de Bordeaux-Saint-Jean, le 1er juillet 2017.
Un TGV arrive à la gare de Bordeaux-Saint-Jean, le 1er juillet 2017. (MAXPPP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Après une journée de galère, les trains circulent à nouveau. Le trafic ferroviaire a repris, lundi 4 décembre, à la gare Montparnasse après une journée d'interruption totale en raison d'une panne géante de signalisation. Plusieurs milliers de voyageurs étaient bloqués dans la capitale ou dans des villes de l'ouest et du sud-ouest de la France. Voici ce qu'il faut savoir sur la situation.

Quelle est la situation sur place ?

Les rames ont pu partir normalement, lundi matin, au départ de Montparnasse. Un train en direction de Chartres (Eure-et-Loir) est parti à 5h33, confirme la SNCF auprès de franceinfo. Côté TGV, un premier train en direction de Bordeaux est parti à 6h10, indique le site de la compagnie. D'après l'envoyé spécial de France 2 sur place, les panneaux d'affichage de la gare Montparnasse font état d'un trafic normal. Néanmoins, certains trains ont encore été annulés, et plusieurs voyageurs faisaient état de trains bondés, dans lesquels les passagers devaient voyager debout dans les couloirs.

En gare de La Rochelle, le TGV de 5h36 en direction de Paris a été supprimé ce matin, rapporte France Bleu La Rochelle. Une trentaine de passagers sont montés à bord mais dix minutes avant l'heure de départ, un agent de la SNCF est venu leur indiquer que le TGV était supprimé.

Que s'est-il passé dimanche ? 

Plusieurs milliers de voyageurs sont restés bloqués, dimanche depuis 13h30, dans cette gare parisienne, d'où partent et arrivent les trains à destination du Centre-Val de Loire, de l'ouest et du sud-ouest de la France. Aucun train n'y circulait, que ce soit dans le sens des départs ou des arrivées.

Sur place, les écrans signalant les départs et les arrivées étaient totalement vierges. Tous les trains (TGV, Transiliens, TER et Intercités) étaient concernés.

L'ancien ministre Stéphane Le Foll a publié sur son compte Twitter un cliché des voyageurs attendant davantage d'informations dans le hall de la gare.

Plus tard dans l'après-midi, de nombreux voyageurs cherchaient à se faire rembourser leur billet ou à modifier leur trajet.

Pourquoi le trafic a-t-il été interrompu ?

Le trafic ferroviaire était au point mort en raison d'une panne de signalisation due à un "bug informatique", a indiqué Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien. Ce problème a eu lieu lors de la mise en service prévue ce week-end d'un nouveau système permettant d'augmenter le nombre de TGV au départ de Montparnasse.

Cette mise en service devait s'achever dimanche à midi, mais un "problème informatique" a provoqué la perte de la commande à distance des installations de sécurité de la gare, touchant le système de signalisation et d'aiguillage, a précisé. Le trafic devrait reprendre normalement lundi matin, a-t-il ajouté.

"Tous les techniciens de réseau sont mobilisés sur cette affaire-là, ils sont à pied d'œuvre sur la panne, et on mobilise un maximum d'agents pour l'accueil, l'information en gare Montparnasse", a assuré un porte-parole de la SNCF un peu plus tôt dans l'après-midi. La ministre des Transports Elisabeth Borne, qui juge "inacceptable" ce nouvel "incident" a convoqué lundi à 9 heures, Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau.

Une panne de signalisation dans l'alimentation électrique d'un poste d'aiguillage à Vanves (Hauts-de-Seine) avait déjà provoqué trois jours de pagaille fin juillet, en plein chassé-croisé estival, pénalisant des dizaines de milliers de voyageurs.