Cet article date de plus de trois ans.

Accident du TGV d’essai en 2015 : la SNCF accablée par l’enquête

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Accident du TGV d’essai en 2015 : la SNCF accablée par l’enquête
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

L’enquête a rendu ses conclusions définitives concernant l’accident mortel d’un TGV lors d’une séance d’essai à Eckwersheim (Bas-Rhin). Un déraillement qui avait fait 11 morts et 42 blessés le 14 novembre 2015.

Les conclusions du rapport sur l’accident sont accablantes et mettent en évidence la responsabilité de la SNCF et sa filiale, Systra. Novembre 2015 : une rame d’essai fait une chute de 10 mètres. Onze personnes sont tuées et quarante-deux autres blessées. Le conducteur a abordé un virage délicat trop vite, 245 km/h au lieu de 176 km/h. Surtout, il a enclenché le freinage bien trop tard.

Des essais en survitesse

L’avocat des familles des victimes pointe aujourd’hui le manque de professionnalisme de la société ferroviaire. " Il y a eu des lacunes dans le choix des personnes qui ont mené ces essais, souligne Me Claude Lienhard. Ces personnes n’ont pas été formées, n’ont pas été suivies. Il n’y a pas eu d’analyses suffisantes des risques par rapport à la vitesse pratiquée." Plus accablant encore, Systra, la filiale de la SNCF, a en effet demandé à l'équipage de procéder à des essais en survitesse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers SNCF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.