Accident à Millas : des dysfonctionnements réguliers sur la ligne du TER

Deux jours après la collision entre un bus scolaire et un TER à Millas (Pyrénées-Orientales), des questions subsistent. Des automobilistes qui empruntent régulièrement cette route évoquent des dysfonctionnements sur certains passages à niveau.

FRANCE 2

La ligne entre Villefranche-de-Conflent et Perpignan (Pyrénées-Orientales) fait 47 kilomètres et compte plus de 40 passages à niveau, presque un tous les kilomètres, un record pour le département des Pyrénées-Orientales. À moins de deux kilomètres du lieu de l'accident, selon des riverains, des incidents ont été relevés ces derniers jours dans la commune de Saint-Féliu-D'Amont.

"Les barrières étaient fermées et les voitures s'arrêtaient, et tout le monde soulevait les barrières et passait. Des trains se sont arrêtés au moins deux fois ou alors ils passaient à pas de fourmis et ils klaxonnaient, donc apparemment il y avait un problème sur ce tronçon", explique l'un d'entre eux. Une autre se souvient : "Je suis arrivée à la barrière, il n'y avait pas de signal, rien. Je suis passée et tout d'un coup, la lumière s'est allumée et le train est arrivé."

Un manque de maintenance ?

Ce samedi 16 décembre, l'association des usagers de la ligne TER dénonce un manque de moyens : "Ce n'est pas le premier incident sur la ligne. À chaque fois, on constate que s'il y a des accidents, c'est que l'effort matériel pour l'entretien de la ligne n'est pas là", explique François Picq, un usager du TER. Enric Balaguer, de l'association Train en Têt affirme : "Les dysfonctionnements, c'est un passage à niveau très souvent en manque d'alimentation et des barrières qui sont fermées". La SNCF affirme ce samedi 16 décembre que tous les rapports de maintenance de la ligne seront transmis à la justice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau annonçant un passage à niveau à Millas (Pyrénées-Orientales), le 16 décembre 2017, après une collision mortelle entre un train et un autocar.
Un panneau annonçant un passage à niveau à Millas (Pyrénées-Orientales), le 16 décembre 2017, après une collision mortelle entre un train et un autocar. (RAYMOND ROIG / AFP)