Cet article date de plus de trois ans.

Document France 3 Collision de Millas : "Les barrières ne se sont pas baissées", affirme une collégienne qui a assisté au drame

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
DOCUMENT FRANCE 3. Collision de Millas : "Les barrières ne se sont pas baissées", affirme une collégienne témoin du drame
Article rédigé par
France Télévisions

Claire* se trouvait à bord d'un bus qui suivait celui percuté par le TER, jeudi. France 3 a recueilli le témoignage de la collégienne.

Les autorités continuaient d'enquêter, samedi 16 décembre, sur la collision mortelle entre un train et un bus scolaire à Millas (Pyrénées-Orientales). Claire* se trouvait dans un second autocar, qui suivait celui percuté par le TER, au moment du drame. "On a vu le train arriver, mais les barrières ne se sont pas baissées, il n'y avait pas de feux clignotants, raconte la collégienne à France 3, deux jours après le drame. C'est là que [le train et l'autocar] se sont percutés. Ça a fait un gros bruit."

>> Collision mortelle de Millas : suivez les dernières avancées de l'enquête dans notre direct

Claire et ses camarades "ont été très choqués" par l'accident. "Quand on a vu nos camarades de classe, on a pleuré, parce qu'ils étaient tous en sang, se remémore l'adolescente, qui connaissait des élèves dans le bus accidenté. Je me sens encore triste."

Cinq collégiens ont été tués dans la violente collision survenue entre le TER et le car de ramassage scolaire, jeudi, peu après la sortie des classes. Dix-huit autres enfants, âgés de 11 à 17 ans, ont été blessés, dont neuf sont en urgence absolue, selon le dernier bilan de la préfecture.

* Le prénom a été changé

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Accident de car dans les Pyrénées-Orientales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.