Prix du carburant : le gouvernement ne veut pas généraliser le chèque-carburant des Hauts-de-France

Des "solutions innovantes" pour "accompagner" ceux "qui doivent se déplacer pour travailler" pourraient être annoncées lundi.

Pompe à essence Total, à Vesoul, en région Bourgogne-Franche-Comté.
Pompe à essence Total, à Vesoul, en région Bourgogne-Franche-Comté. (JEAN-FRANÇOIS FERNANDEZ / FRANCE-BLEU BESANÇON)

Le gouvernement n'a pas l'intention de généraliser à toute la France le "chèque-carburant" de 20 euros par mois, existant dans la région Hauts-de-France, a appris franceinfo lundi 5 novembre auprès de l'Elysée, après qu'Emmanuel Macron a mis en avant cette initiative dans deux entretiens accordés à la presse régionale.

Les "solutions innovantes" promises par le président pour "accompagner" ceux "qui doivent se déplacer pour travailler" pourraient être annoncées dans la journée, a également appris franceinfo dans l'entourage du chef de l'Etat.

Dans deux entretiens accordés dimanche à la presse régionale, Emmanuel Macron a annoncé vouloir défiscaliser l'aide de 20 euros par mois accordée par le conseil régional des Hauts-de-France aux habitants qui sont contraints de faire plus de 30 km en voiture par jour pour aller travailler.

"La défiscalisation de l'aide revient à ce que les gens aient vraiment 20 euros dans leur poche sans que ce soit ponctionné", a précisé l'Elysée. Concernant les annonces qui pourraient être faites lundi, "des arbitrages sont en cours avec Matignon", a indiqué la même source à franceinfo.