Prix des carburants : les "gilets jaunes" attirent Le Pen ou Wauquiez

La mobilisation des "gilets jaunes" est prévue samedi 17 novembre. Des annonces doivent être faites pour calmer la grogne, soutenue par les partis de droite.

France 3

Marine Le Pen, Laurent Wauquiez, Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon... Tous espèrent tirer profit de la mobilisation du samedi 17 novembre. Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, ne quitte plus son gilet jaune et paie de sa personne pour distribuer le tract de son parti, même s'il dément toute récupération. Ferme soutien aussi du Rassemblement national, même si Marine Le Pen ne défilera pas avec les "gilets jaunes" samedi. Elle ne veut plus être accusée de vouloir récupérer un mouvement citoyen.

Wauquiez manifestera en Auvergne

Jean-Luc Mélenchon, patron de La France insoumise, appuie le mouvement sans appeler au blocage pour autant. Laurent Wauquiez soutiendra les "gilets jaunes" en Haute-Loire samedi, même si son parti fait preuve de plus de prudence. Le parti les Républicains ne lancera pas d'appel officiel à manifester. Si l'opposition fait les yeux doux aux automobilistes en colère tout en se défendant de vouloir faire de la récupération politique, les "gilets jaunes" entendent bien garder la totale maîtrise d'un mouvement qu'ils veulent citoyen.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une conductrice exposant un gilet jaune en signe d\'hostilité à la politique du gouvernement sur les prix du carburant, le 4 novembre 2018, à Meteren (Nord).
Une conductrice exposant un gilet jaune en signe d'hostilité à la politique du gouvernement sur les prix du carburant, le 4 novembre 2018, à Meteren (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)