La Réunion : le couvre-feu prolongé

À La Réunion, la nuit a été plus calme, mais le couvre-feu a été prolongé. À Saint-Denis (île de La Réunion), le journaliste Josselin Debraux fait le point sur la situation.

FRANCE 3

"Cette troisième nuit de couvre-feu a été plutôt calme", rapporte le journaliste Josselin Debraux, en direct de Saint-Denis sur l’île de La Réunion. Le couvre-feu reconduit a été décrété à la suite des violences survenues depuis le début des blocages des "gilets jaunes". "Aucun incident majeur n'est à déplorer, et l'annonce de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, qui a dit qu'elle se rendrait sur l’île mercredi [28 novembre], n'a visiblement pas calmé la colère des 'gilets jaunes'".

150 croisiéristes ont dormi dans l'aéroport

"Ils ont entamé une septième journée de mobilisation et il y a ce midi [vendredi 23 novembre], plus d'une vingtaine de points de blocage partout sur l’île. À noter qu'il y a pour l'heure, plusieurs supermarchés qui ont eu la chance d'être ravitaillés, notamment en denrées alimentaires. Et il y a cette histoire un peu particulière : 150 croisiéristes qui attendaient pour embarquer dans leur bateau ont été bloqués toute la nuit sur l’île de La Réunion. Ils ont dormi à l'intérieur de l'aéroport en attendant, ce midi, la reprise du trafic", conclut le journaliste Josselin Debraux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" à Sainte-Marie sur l\'île de la Réunion, le 22 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" à Sainte-Marie sur l'île de la Réunion, le 22 novembre 2018. (RICHARD BOUHET / AFP)