Hausse des prix du carburant : l'exécutif cherche toujours la meilleure parade

Publié
Hausse des prix du carburant : l'exécutif cherche toujours la meilleure parade
FRANCE 2
Article rédigé par
J.Cholin, F.Daireaux, Y.Kadouch - France 2
France Télévisions

L'exécutif prend son temps pour choisir la meilleure mesure face à la flambée des prix du carburant. La baisse des taxes toucherait tout le monde mais coûterait des milliards et le chèque carburant risquerait de ne pas toujours viser juste.

De Matignon à Bercy en passant par l'Élysée, les réunions se multiplient pour résoudre le casse-tête du moment. "Il faut que les mesures soient simples, lisibles et efficaces. Il faut que les mesures accompagnent les Français qui sont le plus impactés par la hausse", explique Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, après un conseil des ministres. Parmi les options sur la table, il y a le chèque carburant : un bon d'achat ciblé attribué aux ménages les plus modestes ou éloignés des transports en commun.

Bercy ne veut pas d'une baisse des taxes

Le gouvernement réfléchit aussi à la baisse des taxes. Une meilleure solution pour certains. "Il faut aussi penser à la classe moyenne. Moi je n'aurais jamais le chèque alors que je paye aussi mon essence. Il faut qu'ils baissent les taxes", explique une retraitée parisienne. Mais Bercy ne veut pas entendre parler de cette baisse des taxes. Pour un centime de baisse, l'État devrait se passer de 500 millions d'euros. La dernière option évoquée serait un gel des prix du carburant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.