"Gilets jaunes" : les routiers vont-ils prendre part à la mobilisation ?

Les routiers vont-ils rejoindre le mouvement des "gilets jaunes" ? La Fédération des transports a décidé de garder ses distances, seuls quelques chauffeurs ont rejoint la mobilisation.

France 3

Partout dans le pays, des files de camions à l'arrêt par dizaines. À Saint-Omer dans le Pas-de-Calais, des routiers attendent patiemment depuis 5 heures au matin du lundi 19 novembre. À Limoges en Haute-Vienne, certains prêtent main forte aux "gilets jaunes", de quoi réchauffer les manifestants dans le froid. D'autres routiers vont jusqu'à enfiler leurs gilets jaunes pour rejoindre le mouvement. Christophe Devezeau est l'un d’entre eux ; il déplore le prix du gazole et l'augmentation des taxes.

Réunion de Force ouvrière mardi 20 novembre

Mais la plupart des routiers attendent les consignes de leur syndicat. Sous la pression de ses adhérents, Force ouvrière se réunira mardi 20 novembre pour décider ou non de prendre part aux revendications. Patrice Clos, secrétaire général FO Transports indique préparer des actions d'ici la fin du mois de novembre. Mais le syndicat ne lancera pas le mouvement tout seul, l'ensemble des syndicats se prononcera d'ici la fin de la semaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
En 2013, les transporteurs routiers avaient manifesté leur oppositon à l\'écotaxe.
En 2013, les transporteurs routiers avaient manifesté leur oppositon à l'écotaxe. (PATRICK KOVARIK / AFP)