"Gilets jaunes" : la mobilisation se prolonge dans la nuit

Le mouvement des "gilets jaunes" va-t-il se poursuivre ? Les éclairages à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et à Toulouse (Haute-Garonne) des journalistes Mélanie Frey et Ozlem Unal.

Après la mobilisation du samedi 17 novembre, les "gilets jaunes" vont-ils poursuivre leur action en France ? La journaliste Mélanie Frey est en duplex d'Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône. Elle confirme que les manifestants ne veulent pas rentrer chez eux au soir des blocages. "On a connu ici un pic d'affluence d'environ 800 manifestants. Là il reste environ 200 personnes, bien déterminées à passer la nuit ici sur le site du péage, sur l'autoroute", indique la journaliste. Pour ces "gilets jaunes", la mobilisation n'est pas "juste un coup d'épée dans l'eau" ; ils veulent poursuivre leurs actions.

La mobilisation se poursuit à Toulouse

À Toulouse, en Haute-Garonne, l'ambiance s'est calmée au soir du samedi 17 novembre indique la journaliste Ozlem Unal. Des camions de gendarmes sont venus calmement déloger des centaines de "gilets jaunes" qui bloquaient un pont ainsi que le périphérique toulousain. "Ils sont encore une centaine à se diriger vers le nord de la ville. Certains sont à pied, d'autres en moto ou encore en voiture", témoigne la journaliste. Les "gilets jaunes" interrogés espèrent que le mouvement durera plusieurs jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un barrage des \"gilets jaunes\" à Dole (Jura), le 17 novembre 2018.
Un barrage des "gilets jaunes" à Dole (Jura), le 17 novembre 2018. (SEBASTIEN BOZON / AFP)