Cet article date de plus d'un an.

Paris : la ville pourrait interdire la circulation des trottinettes en libre-service

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Paris : la ville pourrait interdire la circulation des trottinettes en libre-service
Article rédigé par France 3 - J.-C. Batteria, J. Lonchampt, A. Sarlat, C. Cormery, P.-M. De La Foata, France 3 Régions
France Télévisions
France 3
La ville de Paris va proposer un référendum à ses administrés pour qu’ils tranchent l’interdiction, ou pas, des trottinettes en libre-service. La maire de Paris, Anne Hidalgo, y est favorable.

En trottinette, il y a le plaisir de se déplacer avec agilité, sans bruit et sans pollution d’un côté. Les trottoirs jonchés de véhicules renversés, le mépris des règles de circulation et les incivilités, de l’autre. En 2022, la préfecture de police a recensé 337 accidents corporels, dont un mortel, dans Paris. Afin de trancher pour ou contre les trottinettes en libre-service, la mairie proposera un référendum à ses citoyens le 2 avril prochain. “L’usage aujourd'hui des trottinettes, c’est aussi beaucoup de gens qui se sentent en danger. C’est aussi ces gens-là qu’il faut écouter”, déclare David Belliard, adjoint aux transports à la mairie de Paris. 

Déjà le cas à Nantes

À ce jour, trois opérateurs se partagent le marché dans la capitale. Leur contrat s’achève, mais ils se montrent conjointement serein pour la suite. D’autres villes ne se posent même plus la question. À Nantes (Loire-Atlantique), les trottinettes en libre-service sont interdites. “On pose sa trottinette n’importe où, mais on la laisse aussi n’importe où. Du coup, cela gêne les piétons", explique Nicolas Martin, vice-président de Nantes métropole.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.