Blocages : les moyens d'action de la puissance publique

France 2 détaille ce que l'exécutif est en droit de faire pour empêcher les perturbations.

FRANCE 2

Dépôts pétroliers bloqués, 100% des raffineries en grève... face aux perturbations, que peut faire le gouvernement ? Il peut user de la force pour stopper les blocages, comme en Auvergne le 23 mai où les gendarmes sont intervenus pour libérer un dépôt de carburant. Les grévistes n'ont pas le droit de dresser un barrage pour empêcher l'accès de ceux qui voudraient travailler. Les forces de l'ordre peuvent alors agir.

Réquisition du personnel

L'armée peut même venir en appui, comme en 1992 lors du conflit avec les routiers. Des chars et des blindés légers avaient tracté des camions pour libérer une autoroute. Par ailleurs, l'État peut réquisitionner des grévistes. En 2010, à la raffinerie de Grandpuits en pleine grève, une quinzaine d'employés avaient été réquisitionnés. Si un employé refuse, il encourt six mois de prison et 10 000 euros d'amende. Depuis, ces mesures ont été jugées abusives par l'Organisation internationale du travail. Il n'est plus possible de les adopter sans concertation avec les organisations syndicales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier oriente des camions-citernes vers le dépôt de carburant de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), après la levée du blocage par les forces de l\'ordre, le 24 mai 2016.
Un policier oriente des camions-citernes vers le dépôt de carburant de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), après la levée du blocage par les forces de l'ordre, le 24 mai 2016. (BORIS HORVAT / AFP)