La SNCF veut négocier sur les billets gratuits accordés aux proches de cheminots

Dans une interview au "Figaro", Guillaume Pepy prévoit des discussions "dès avril" sur ces "facilités de circulation" épinglées par la Cour des comptes.

Aujourd\'hui, seuls 15% des bénéficiaires de billets SNCF à tarifs préférentiels sont des cheminots en activité.
Aujourd'hui, seuls 15% des bénéficiaires de billets SNCF à tarifs préférentiels sont des cheminots en activité. (ALAIN JOCARD / AFP)

La Cour des comptes n'apprécie guère le dispositif. Le président de la SNCF, Guillaume Pepy, prévoit d'ouvrir d'ici deux mois une négociation avec les syndicats sur les avantages tarifaires accordés aux cheminots et à leurs familles, épinglés dans le dernier rapport des magistrats.

"Une négociation sera engagée à ce sujet dès avril pour examiner les suites à apporter au rapport de la Cour des comptes", déclare-t-il au Figaro daté du vendredi 14 février. Les discussions porteront notamment sur les bénéficiaires et sur le niveau de la part payante.

Au nom de l'égalité d'accès au service public ferroviaire, la Cour des comptes avait pointé mardi ces "facilités de circulation", des billets gratuits ou à tarifs préférentiels accordés aux agents de la SNCF et à leurs proches. Créés dès les débuts de la compagnie en 1938, ces avantages se sont petit à petit étendus, à tel point qu'aujourd'hui, seuls 15% des bénéficiaires sont des cheminots en activité.