Cet article date de plus de dix ans.

La Cour des comptes cible les billets gratuits des agents SNCF et de leurs proches

Les magistrats recommandent de remettre à plat le dispositif, qui bénéficie à plus d'un million de personnes en France, dont "seulement 15% de cheminots en activité".

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Les cheminots et leurs proches bénéficient de la gratuité ou de tarifs préférentiels sur les billets de train. (DAMIEN MEYER / AFP)

La SNCF est trop généreuse avec ses avantages, estime la Cour des comptes dans son rapport dévoilé mardi 11 février. L'institution dénonce les largesses de la compagnie ferroviaire, qui offre, avec ses "facilités de circulation", des billets gratuits ou à tarifs préférentiels à ses personnels et à leurs proches.

De tels avantages existent depuis la création de la SNCF, en 1938. Ils sont à l'époque considérés comme une "contrepartie de l'exigence de mobilité imposée aux personnels", souligne le rapport de l'institution. Mais la compagnie les a depuis "progressivement amplifiés", à tel point qu'aujourd'hui, le dispositif "pose problème au regard de l'égalité d'accès au service public ferroviaire".

Plusieurs dizaines de millions d'euros

Malgré un effort de clarification engagé en 2009, plus de 1,1 million de personnes bénéficiaient de ces avantages à la fin 2011. Et parmi eux, "seulement 15% de cheminots en activité", note la Cour des comptes. Les autres sont soit retraités, soit ayants droit, des proches donc des agents de la SNCF.

L'ensemble coûte entre une cinquantaine de millions et plus de 100 millions d'euros par an à la compagnie, selon les estimations de la Cour des comptes. L'institution réclame donc une remise à plat du dispositif, et recommande notamment de supprimer les avantages accordés aux ascendants des membres du personnel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.