Echec des négociations entre Air France et ses pilotes

Ils devaient s'accorder sur un plan de productivité qui prévoit d'augmenter d'une centaine d'heures le temps de vol annuel, à rémunération constante. 

Un avion Air France est posé sur le tarmac de l\'aéroport Charles-de-Gaulle, le 6 août 2015. 
Un avion Air France est posé sur le tarmac de l'aéroport Charles-de-Gaulle, le 6 août 2015.  (PASCAL DELOCHE / PHOTONONSTOP / AFP)

Compagnie et pilotes n'ont pas trouvé de compromis. La direction d'Air France a fait état, mercredi 30 septembre, de "l'échec des négociations" avec les syndicats représentatifs de ses pilotes sur un plan de productivité

La date butoir pour parvenir à un accord sur le plan "Perform 2020" avait été fixée au 30 septembre. Ce plan prévoit d'augmenter d'une centaine d'heures le temps de vol annuel des personnels navigants à rémunération constante. Le gain de productivité espéré serait de 17%.

Un nouveau rendez-vous le 5 octobre

Mais selon les syndicats, les négociations vont se poursuivre. "Nous avons convenu de nous revoir après le Comité central d'entreprise du 5 octobre, a expliqué Véronique Damon, porte-parole du SNPL. Clairement pour nous ce n'est pas fini. Malheureusement, nous n'avons pas encore trouvé le point milieu avec la direction."

De son côté, dans un texte envoyé à l'AFP, la compagnie assure regretter "l'échec des négociations autour de 'Perform 2020' avec les syndicats représentatifs de ses pilotes. Les nombreuses heures de discussion et de négociation, suivies de près par le président-directeur général d'Air France, n'ont pas pu aboutir, dans des délais raisonnables, à un accord permettant d'assurer la croissance et la compétitivité de la compagnie".