Air France : les syndicats en colère

Les syndicats d'Air France se sont réunis dans un climat tendu lundi 27 août, dix jours avant la nomination du nouveau patron Benjamin Smith.

France 3

Dix jours avant la nomination du Canadien Benjamin Smith à la tête de la compagnie aérienne Air France, les syndicats, en colère, se sont réunis lundi 27 août. Le nouveau directeur ne fait pas l'unanimité. En duplex, le journaliste Julien Bigard explique les raisons de ces tensions : "Tout d'abord c'est un Canadien et non un Français. Ensuite, il pourrait toucher plus de 3 millions d'euros par an, trois fois plus que son prédécesseur Jean-Marc Janaillac." Mais ce qui pose surtout problème ce sont les salaires des employés. En effet, "les syndicats réclament une forte augmentation depuis plusieurs mois. Et ils comptent bien mettre la pression pour l'obtenir."

Une future grève ?

"Certains d'entre eux veulent même poser un ultimatum pour être reçus", raconte-t-il avant de rajouter : "Passée la date limite, ils pourraient rentrer en grève". Cela poserait un problème pour Air France, car "Ben Smith n'a toujours pas pris ses fonctions, et aucune date n'est encore prévue. C'est justement ce qui agace les syndicats", conclut le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un nouveau mouvement de grève menace à Air France.
Un nouveau mouvement de grève menace à Air France. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)