Cet article date de plus de sept ans.

Grève à Air France : les pilotes restent campés sur leurs positions

Au quatrième jour de la grève, le principal syndicat de pilotes d'Air France, le SNPL, a opposé une fin de non-recevoir à la proposition de la direction de limiter le développement de Transavia. Une proposition "largement insuffisante pour protéger les emplois français" estime le syndicat. Le trafic, environ quatre vols sur dix, reste très perturbé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le trafic est toujours aussi perturbé à Air France au quatrième jour de la grève © REUTERS/Jean-Paul Pelissier)

Les négociations ne donnent toujours rien chez Air France. Au quatrième jour de la grève des pilotes de ligne, leur principal syndicat le SNPL a rejeté en bloc les propositions du PDG de la compagnie, Alexandre de Juniac, exprimées mercredi. Ce dernier proposait notamment de limiter à 30 avions en France l'extension de sa filiale low cost Transavia - jusqu'en 2019 -, assurant également que le périmètre de Transavia France ne serait pas rogné par Transavia Europe, en France. De fait, Transavia France resterait seule dans les villes françaises où elle est présente.

"J'en viens à me demander s'il y a vraiment une volonté de négocier" (Alexandre de Juniac, PDG Air France)

Mais le SNPL ne veut pas entendre parler de cette proposition "largement insuffisante pour protéger les emplois français ". Tout comme le deuxième syndicat représentatif, le Spaf, qui jugeait mercredi l'offre "pas acceptable ". Avant la reprise des négociations jeudi après-midi, la tension est à son comble, Alexandre de Juniac ayant lâché une phrase lourde de sens : "J'en viens à me demander s'il y a vraiment une volonté de négocier ".

En attendant, la grève perturbe encore très fortement le trafic. Seuls quatre avions sur dix environ sont maintenus depuis plusieurs jours. Et la principale revendication des pilotes, l'instauration d'un contrat unique entre Transavia et Air France, est invariablement repoussée par la direction.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.