Violences en marge des manifestations de "gilets jaunes" à Paris : "Ça ne peut plus durer !", s'exclame Anne Hidalgo

La maire de Paris dénonce les violences survenues samedi en marge de la manifestation des "gilets jaunes". Elle sera bientôt reçue par le Premier ministre.

Anne Hidalgo, le 24 janvier 2019.
Anne Hidalgo, le 24 janvier 2019. (OLIVIER CORSAN / MAXPPP)

"Ça ne peut plus durer !", s'exclame Anne Hidalgo samedi 16 mars dans un communiqué. Après une nouvelle journée de violences en marge des manifestations de "gilets jaunes" dans la capitale, la maire de Paris annonce qu'elle sera reçue "dans les tous prochains jours" par le Premier ministre Edouard Philippe.

La maire de Paris dénonce un "nouveau saccage de Paris", "des violences d'une intensité sans borne". "Cette situation n'est plus tolérable".

"Protéger Paris de la violence"

"Il faut désormais que le Gouvernement mette tout en œuvre pour que cette situation ne se renouvelle pas. J’ai demandé à voir le Premier Ministre, qui me recevra dans les tous prochains jours, afin d’évoquer avec lui les mesures qu’il envisage de prendre pour sortir de la crise et protéger Paris de la violence qui s’abat sur la ville tous les samedis depuis de trop longs mois", annonce Anne Hidalgo dans ce communiqué. 

"Je salue l’action de forces de l’ordre et des pompiers, qui ont œuvré dans des conditions très dégradées. Les services municipaux, coordonnés depuis la cellule de crise de la mairie qui a paré aux urgences toute la journée, vont prendre le relais pour nettoyer la ville et réparer au plus vite tout ce qui peut l’être", a-t-elle ajouté.