Violences à Paris : le gouvernement sous le feu des critiques

Les débordements du samedi 16 mars ont donné lieu à de multiples commentaires parmi le personnel politique. L'opposition tire à boulets rouges sur le gouvernement.

FRANCE 2

Le ministre de l'Intérieur est venu afficher dimanche 17 mars son soutien aux forces de l'ordre en rendant visite à un commissariat de police dans le 8e arrondissement de Paris. L'opposition, elle, est unanime. La droite dénonce un État impuissant face aux violences. "Pour la première fois, l'ordre républicain n'est plus assuré au coeur de Paris", a dénoncé François-Xavier Bellamy, la tête de liste des Républicains aux Européennes.

"Cette fois, ça suffit"

Du côté de la gauche, on exige aussi des explications de la part du gouvernement. "Il y a effectivement aujourd'hui un gouvernement qui, à l'évidence, ne fait pas son travail. Cela fait 18 semaines, ça ne fait pas deux jours qu'on se retrouve avec des manifestations violentes", a souligné le premier secrétaire du PS Olivier Faure. Pour la maire de Paris Anne Hidalgo, "cette fois, ça suffit".

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron participe à un point de situation à la cellule de crise du ministère de l\'Intérieur, entouré d\'Edouard Philippe et de Christophe Castaner, le 16 mars 2019 à Paris.
Emmanuel Macron participe à un point de situation à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur, entouré d'Edouard Philippe et de Christophe Castaner, le 16 mars 2019 à Paris. (CHRISTOPHE PETIT-TESSON / POOL / AFP)