VIDEO. Images de lycéens à genoux : Valérie Pécresse voudrait "qu'on se félicite qu'à Mantes-la-Jolie, il n'y ait pas eu de blessé"

La présidente Les Républicains de la région Île-de-France a estimé vendredi qu'il fallait replacer la vidéo de jeunes interpellés dans un "contexte" de "violences jamais vues".  

RADIO FRANCE

Une vidéo montrant des lycéens agenouillés, mains sur la nuque, après leur interpellation jeudi à Mantes-la-Jolie (Yvelines) suscite l'indignation à gauche. "Il faut la replacer dans un contexte d'extraordinaire tension, de violences qu'on a jamais vues", a réagi vendredi 7 décembre, la présidente Les Républicains (LR) de la région Île-de-France

"L'obsession des policiers, c'est de ne pas blesser un lycéen. Je voudrais qu'on se félicite qu'à Mantes-la-Jolie, il n'y ait pas eu de blessé", a insisté l'élue. "Je suis choquée par la violence qui déferle sur les lycées de France depuis une semaine", a poursuivi Valérie Pécresse, qui a évoqué "des niveaux de violence inégalés".

"Nous avons eu des vraies scènes de guérilla avec des jerricans d’essence, des voitures et des poubelles brûlées, des personnels agressés, des personnels enseignants menacés", a-t-elle décrit, redoutant la poursuite des manifestations. "Je suis inquiète pour aujourd’hui, parce que les mots d’ordre sont clairement de faire des démarrages de feux dans les lycées", a-t-elle assuré.

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, vendredi 7 décembre 2018.
La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, vendredi 7 décembre 2018. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)