VIDEO. Fouquet's dégradé, magasins dévalisés... La manifestation des "gilets jaunes" dégénère sur les Champs-Elysées

Les manifestants s'en sont pris à des véhicules de gendarmerie et des magasins de la célèbre avenue.

Des assaillants cagoulés. Samedi 16 mars, lors de la 18e journée de mobilisation des "gilets jaunes", la tension est montée entre les manifestants et les forces de l'ordre. Sur les Champs-Elysées, vers lesquels 7 000 à 8 000 manifestants avaient convergé, des manifestants habillés de noir ont notamment attaqué un camion de gendarmerie.

>> Suivez la 18e journée de mobiulisation des "gilets jaunes" dans notre direct

Capuche ou casque sur la tête, ils ont également lancé pavés et pierres sur les forces de l'ordre, qui répliquaient par des tirs de gaz lacrymogènes. 

"Les gens sont à bout"

"Les gens sont à bout", a commenté au micro de France 2 un manifestant. Les violences, "il n'y a que ça qui fonctionne". Sur la célèbre avenue, des casseurs ont aussi détruit des vitrines, notamment celle de la brasserie huppée le Fouquet's, et pillé des boutiques.

Soixante-quatre personnes ont été interpellées, selon un bilan communiqué à 13h30 par le préfecture de police de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vitrines de la brasserie le Fouquet\'s ont été cassées, lors du 18e samedi de mobilisation des \"gilets jaunes\", à Paris le 16 mars 2019.
Les vitrines de la brasserie le Fouquet's ont été cassées, lors du 18e samedi de mobilisation des "gilets jaunes", à Paris le 16 mars 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)