Quatre "gilets jaunes" mis en examen pour avoir tronçonné des platanes et provoqué des accidents sur des routes du Gard et du Vaucluse

Les quatre hommes encourent au moins dix ans de prison. Les arbres coupés en bord de route et tombés sur la chaussée avaient provoqué des accidents, dont un grave.

Photo d\'un accident de la route sur la commune de Connaux (Gard), diffusée sur Facebook par la gendarmerie le 6 février 2019. 
Photo d'un accident de la route sur la commune de Connaux (Gard), diffusée sur Facebook par la gendarmerie le 6 février 2019.  (GENDARMERIE DU GARD)

Quatre Gardois, âgés de 30 à 40 ans, ont été mis en examen vendredi 22 mars pour avoir tronçonné des arbres ces dernières semaines sur les routes du Vaucluse et du Gard, rapporte France Bleu Vaucluse. Les suspects sont des figures du mouvement des "gilets jaunes" dans la région.

Les quatre arbres tronçonnés, sur les communes de Lamotte-du-Rhône (Vaucluse) et Connaux (Gard) avaient à chaque fois provoqué des accidents, dont un grave. Une gendarme, qui circulait avec sa voiture personnelle, avait été touchée à la colonne vertébrale, et s'était vue prescrire une incapacité totale de travail de cent jours.

Les quatre hommes, originaires du Gard, sont considérés par les enquêteurs comme des "leaders ou animateurs" du mouvement des "gilets jaunes". Plusieurs tronçonnages avaient d'ailleurs été signés à la peinture des initiales "GJ" sur la chaussée. Tous sont connus de la justice pour des faits de droit commun.

Le parquet de Carpentras a mis en examen les quatre hommes pour dégradation de biens par moyen dangereux, mise en danger délibéré de la vie d'autrui, blessure volontaire et entrave à la circulation. Ils encourent au moins dix ans de prison et vont attendre leur jugement en détention.