Paris : une centaine de "gilets jaunes" interpellés lors de plusieurs rassemblements

Certains "gilets jaunes" se sont greffés à un cortèges en soutien aux Ukrainiens qui avait été déclaré en préfecture, samedi 10 septembre, à Paris.

Article rédigé par
avec France Bleu Paris - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme avec un fumigène jaune passe à côté de deux journalistes dans une manifestation sauvage de "gilets jaunes", samedi 10 septembre, à Paris. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS)

Alors que plusieurs appels à manifester avaient été lancés sur les réseaux sociaux, 103 "gilets jaunes" ont été interpellés, samedi 10 septembre, à Paris, rapporte France Bleu Paris. La plupart se trouvaient dans le secteur de la place de la République, dans le 11e arrondissement. Parmi ces manifestants, 93 ont été interpellés au motif qu'ils participaient à un "groupement en vue de commettre des violences ou des dégradations", trois pour "dégradations volontaires", trois pour "outrage et rébellion" et quatre pour "violences à l'encontre des forces de l'ordre".

Des incidents limités rapidement par les forces de l'ordre

La police a également procédé à 54 verbalisations. Les "gilets jaunes", dont certains étaient cagoulés, s'étaient greffés à un cortège de soutien aux Ukrainiens déclaré auprès des autorités. Une poubelle a été incendiée, un conteneur renversé, mais selon la préfecture de police de Paris, les forces de l'ordre ont rapidement limité la progression des propagations.

>> "Gilets jaunes" : une information judiciaire ouverte sur les pratiques de maintien de l'ordre de Didier Lallement

Les incidents avaient débuté dès le matin, porte de Saint-Cloud, place de Colombie et du Trocadéro dans le 16e arrondissement. Dès 7h, la police était intervenue pour contrôler l'identité de dizaines de "gilets jaunes" qui tentaient de se rassembler sur la voie publique sans autorisation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.