"On est dans un pays où on aime se plaindre", lance la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa lors du débat coanimé avec Cyril Hanouna

La secrétaire d'Etat, qui réagissait à la proposition d'un intervenant de faire payer aux expatriés des impôts en France, a subi quelques huées après sa remarque, hier soir, sur le plateau de C8.

La secrétaire d\'Etat Marlène Schiappa lors d\'une conférence de La République en marche à Paris, le 24 janvier 2019.
La secrétaire d'Etat Marlène Schiappa lors d'une conférence de La République en marche à Paris, le 24 janvier 2019. (MICHEL STOUPAK / AFP)

Sa participation avait soulevé des critiques. Mais Marlène Schiappa n'a pas renoncé à jouer le rôle de modératrice du numéro spécial de l'émission de C8 "Balance ton post", présentée par Cyril Hanouna, et consacrée au grand débat national, vendredi 25 janvier. Face à un plateau composé de "gilets jaunes", de citoyens et de personnalités, la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes a cependant été la cible de quelques huées après une déclaration qui a fait polémique.

"On est aussi dans un pays —pardon, je vais le dire, je suis désolée Cyril—, on est dans un pays où on aime se plaindre !", a lancé Marlène Schiappa. "On est des gens sérieux, on n'est pas non plus chez les Bisounours et on ne peut pas se dire : 'on va prendre le bon d'ici, d'ici... que ce qui est en plus et pas ce qui en moins,'", venait-elle d'expliquer. Une vidéo de la séquence a été isolée par Télé-Loisirs.

Marlène Schiappa a été coupée par l'animateur alors qu'elle souhaitait compléter son explication. Elle réagissait à la proposition d'un "gilet jaune", invité sur le plateau, de mettre en place en France un impôt basé sur la citoyenneté, auquel seraient assujettis tous les citoyens, qu'ils résident en France ou non, comme c'est le cas aux Etats-Unis.