Mobilisation en baisse chez les "gilets jaunes"

Samedi 6 avril, la mobilisation des "gilets jaunes" a été la plus faible depuis le début du mouvement. 

FRANCE 3

Pour ce nouveau samedi de mobilisation, les "gilets jaunes" ont encore une fois défilé un peu partout en France. À Bordeaux (Gironde), aucun débordement n’est à déplorer, mais le mécontentement reste palpable à la veille de la restitution du grand débat national, voulu par Emmanuel Macron. À Antibes (Alpes-Maritimes), on reste aussi motivé. À Paris, pour la 21e journée du mouvement, deux cortèges se sont élancés. C’était le cas du principal, de l’est de la capitale à l’esplanade de la Défense (Hauts-de-Seine), le quartier du business. À l’arrivée, ils étaient 3 500 "gilets jaunes" selon le ministère de l’Intérieur, qui annonce aussi la plus faible participation nationale depuis le début du mouvement. Au total, 43 interpellations ont été enregistrées à Paris.

De la tension à la frontière espagnole

À Rouen (Seine-Maritime), des échauffourées ont éclaté entre CRS et manifestants. Un engin de chantier y a été incendié. La tension était aussi palpable à la frontière espagnole où un policier, blessé à l’œil, a dû être évacué. Dans d’autres villes, comme à Toulouse (Haute-Garonne), les manifestations se sont déroulées dans le calme.   

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'esplanade de la Défense occupée par les \"gilets jaunes\", le 6 avril 2019, à Paris. 
L'esplanade de la Défense occupée par les "gilets jaunes", le 6 avril 2019, à Paris.  (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)