Loi "anti-casseurs" : les "gilets jaunes" restent mobilisés

Après l'annulation de l'interdiction de manifester par le Conseil constitutionnel, les "gilets jaunes" prévoient de rester mobilisés. Les forces de l'ordre et les commerçants, de leur côté, se préparent à Caen (Calvados).

France 3

Samedi 6 avril aura lieu le 20e samedi de mobilisation pour les "gilets jaunes". À Caen (Calvados), où le centre-ville porte encore les stigmates des violences de la semaine passée, les commerçants se préparent mais sont désabusés. "Ce sont des salariés, des collaborateurs qui viennent le samedi la peur au ventre, indique une commerçante. Nous aimerions retrouver de l'apaisement." Le préfet a d'ailleurs décidé d'interdire la manifestation prévue dans le centre-ville de Caen.

La loi "anticasseurs" retoquée

"Je pense qu'elle aura lieu, mais toujours dans le cadre pacifique, ce que souhaitent absolument les "gilets jaunes"", assure l'un des manifestants. Les autorités craignent surtout les individus violents qui se joignent aux manifestations. Une mesure de la loi "anti-casseurs" devait permettre aux préfets d'interdire aux individus dangereux de manifester, mais elle a été retoquée par le Conseil constitutionnel. Une décision que ne comprennent pas les syndicats de police.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" défilent à Paris, le 30 mars 2019.
Des "gilets jaunes" défilent à Paris, le 30 mars 2019. (MARTIN BUREAU / AFP)