Le gouvernement ne lâche rien aux "gilets jaunes" et à l'opposition

Christophe Castaner a dénoncé "la dérive totale" du mouvement des "gilets jaunes", mardi 20 novembre. À l'Assemblée nationale, Édouard Philippe a fermement répondu à l'opposition.

France 3

Les "gilets jaunes" sont un sujet majeur des questions au gouvernement mardi 20 novembre. Chaque parti y va de son intervention dans l’hémicycle. Sur un ton très solennel, Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) a interpellé le Premier ministre. Edouard Philippe répond d'abord par la fermeté sur la forme, puis, sur le fond, il affirme que le gouvernement ne reviendra pas sur la taxe carbone.

Pas de Grenelle du pouvoir d'achat

Une fermeté qui passe mal dans les rangs de l'opposition. Les députés du parti les Républicains, du Parti socialiste et du Rassemblement national mettent en garde contre les risques de débordement. Le gouvernement a écarté l'idée d'un Grenelle de l'écologie ou du pouvoir d'achat, mais il se dit ouvert à des discussions dans les territoires sans apporter davantage de précisions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe lors d\'une séance de questions au gouvernement, le 13 novembre 2018, à l\'Assemblée nationale à Paris.
Edouard Philippe lors d'une séance de questions au gouvernement, le 13 novembre 2018, à l'Assemblée nationale à Paris. (AFP)