Grève du 5 octobre : des milliers de manifestants dans les rues pour défendre les salaires et le pouvoir d’achat

Réforme des retraites, assurance chômage, défense des emplois et des salaires. Des manifestations se sont déroulées dans environ 200 villes de France, à l'appel de plusieurs syndicats ce mardi. Le point sur les rassemblements à 18 heures.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Manifestation intersyndicale à Lyon mardi 5 octobre 2021. (MAXIME JEGAT / MAXPPP)

Des milliers de salariés, chômeurs et étudiants manifestent mardi 5 octobre, dans toute la France pour défendre les salaires, les emplois, et protester contre les réformes des retraites et de l'assurance chômage. Ce sont les syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU, ainsi que les organisations de jeunesse Fidl, MNL, Unef et UNL qui appellent à se rassembler dans environ 200 villes en France, à un peu plus de six mois de l'élection présidentielle. On fait le point à 18 heures. 

Auvergne-Rhône-Alpes

Entre 300 personnes, selon la police, et 6 000, selon la CGT, se sont également rassemblées mardi matin à Lyon (Rhône), indique France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Il n'y a pas eu de débordements particuliers constatés par la police.

1 400 personnes ont également défilé dans Grenoble (Isère) mardi matin, dont de nombreux agents territoriaux, selon France Bleu Isère. Ils étaient 250 à Bourgoin-Jallieu (Isère).

À Annecy (Haute-Savoie), 600 manifestants ont battu le pavé mardi après-midi, selon France Bleu Pays de Savoie. Ils sont moins nombreux, environ 500 à Chambéry (Savoie).

La pluie n'a pas découragé 700 personnes qui se sont rassemblées à Valence (Drôme), rapporte France Bleu Drôme Ardèche. Elles étaient 200 à Montélimar.

Bourgogne-Franche-Comté

Près de 600 personnes se sont rassemblées mardi matin à Besançon (Doubs), selon France Bleu Besançon.

Centre-Val de Loire

À Tours (Indre-et-Loire), environ 1 000 manifestants se sont rassemblés, selon France Bleu Touraine.

Grand Est

À Metz (Moselle), entre 650 et 1 000 personnes se sont rassemblées, selon les différentes sources, tandis qu'ils étaient entre 600 et 800 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), indique France 3 Grand Est.

Île-de-France

Plusieurs milliers de personnes, 25 000 selon la CGT, ont manifesté mardi après-midi à Paris. Le cortège s'est dispersé vers 16h30 sans incident.

Nouvelle-Aquitaine

Ils étaient entre 1 550 et 4 000 à Bordeaux (Gironde).

Mardi matin à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), entre 1 400 manifestants, selon la police, et 2 500 manifestants, selon l'intersyndicale, ont répondu à l'appel, rapporte France Bleu Pays d'Auvergne. Parmi eux, des agents hospitaliers qui appellent à "sauver notre système de santé", et quelques gilets jaunes.

Plus de 800 personnes étaient présentes à Limoges (Haute-Vienne), selon la police, rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine.

700 manifestants se sont réunis à Périgueux (Dordogne) selon la police, indique France Bleu Périgord.

Près de 200 manifestants se sont retrouvés mardi matin à Guéret (Creuse), selon France Bleu Creuse.

Occitanie

Ils étaient entre 2 400, selon la police, et 5 000 manifestants, selon les organisateurs à Toulouse (Haute-Garonne).

160 personnes ont répondu à l'appel mardi matin à Mende (Lozère), selon France Bleu Gard Lozère.

Pays de la Loire

À Nantes (Loire-Atlantique), entre 2 400 et 3 500 personnes selon les sources qui ont participé au rassemblement.

Provence-Alpes-Côte d'Azur

À Marseille (Bouches-du-Rhône), le cortège a rassemblé plusieurs milliers de personnes en fin de matinée, 3 500 selon la préfecture de police.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers "Gilets jaunes"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.