Ecoles, transports, manifestations… Ce qu'il faut attendre de la journée de grève ce mardi

Les syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU, ainsi que la Fidl, la MNL, l'Unef et l'UNL pour les jeunes, appellent à manifester ce 5 octobre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Plusieurs syndicats manifestent le 1er mai 2021 à Paris.  (AMAURY CORNU / HANS LUCAS / AFP)

Après 18 mois d'une crise sanitaire qui a parfois limité la formation de grands cortèges en France, plusieurs syndicats appellent à manifester mardi 5 octobre. La CGT, FO, Solidaires, FSU, ainsi que la Fidl, la MNL, l'Unef et l'UNL pour les jeunes entendent battre le pavé pour défendre les salaires et le pouvoir d'achat, minés par l'inflation et la flambée des prix de l'énergie. Sans oublier le dossier de l'assurance-chômage, quatre jours après l'entrée en vigueur d'une réforme très contestée, ou encore celui des retraites alors que les partisans du "travailler plus longtemps" se font entendre à quelques mois de l'élection présidentielle. Voici ce à quoi il faut s'attendre mardi.

Près de 200 manifestations prévues

"On va arriver à 200 points de rassemblement, c'est une première indication qui est positive pour nous", s'est félicité Céline Verzeletti, secrétaire confédérale de la CGT, qui publie une carte des rassemblements sur son site. Même si les "conditions sanitaires" continuent d'affecter l'action militante, "il y a un regain de réunions syndicales, d'assemblées générales", note-t-elle.

A Paris, où les tractations avec la préfecture ont été difficiles, le cortège partira de la place de la République à 14 heures en direction d'Opéra, avec une dispersion prévue à l'angle de la rue La Fayette et de la rue de la Chaussée d'Antin, selon la CGT de la région Ile-de-France. 

Des perturbations possibles à l'école

Les agents de la fonction publique sont également appelés à faire grève. Des perturbations sont possibles dans les écoles sur les temps scolaire et périscolaire, prévient par exemple la ville de Nantes. Dans ce cas, un service minimum d'accueil est mis en place lorsque le taux de gréviste des enseignants est supérieur ou égal à 25%, répond le ministère de l'Education nationale. 

L'appel à la grève concerne les enseignants, mais aussi "le personnel municipal qui gère bien souvent les cantines à l'école primaire et les centres de loisirs", explique La Dépêche. Ainsi, les prestations municipales périscolaires – accueil du matin, restauration scolaire et accueil du soir – pourraient fermer. C'est le cas notamment à Villejuif (Val-de-Marne), Bezons (Val-d'Oise) ou encore Cenon (Gironde).

Dans les écoles concernées, les parents devront récupérer leurs enfants à la pause de midi et à la fin de la journée de classe mardi après-midi. "Nous ne connaissons encore que partiellement l'ampleur que prendra ce mouvement, mais nous invitons les parents à être vigilants et à surveiller les informations qui seront données par l'intermédiaire des affichages dans les écoles", invite la ville de Sèvres (Hauts-de-Seine).

Un trafic presque normal dans les transports

Dans le cadre de cette journée de mobilisation, les syndicats CGT, FO, Sud-Rail et Solidaires appellent aussi les employés des transports à la grève. De nombreuses villes comme Rouen (Seine-Maritime), Dijon (Côte-d'Or), Douai (Nord), Le Mans (Sarthe), Strasbourg (Bas-Rhin), Marseille (Bouche-du-Rhône) ou Bordeaux (Gironde) prévoient des perturbations sur leur réseau de transports en commun.

D'après la SNCF, la circulation des TGV, Thalys, Eurostar et Lyria sera "normale", tandis que le trafic des Intercités, Transilien et TER sera "quasi normal", avec "des adaptations locales éventuelles", comme en Normandie où le trafic des TER "sera perturbé". En Ile-de-France, la compagnie alerte sur des perturbations sur les lignes E, D, P "entre Meaux et La Ferté Milon" et R "entre Melun et Montereau via Héricy".

D'autres lignes SNCF sont susceptibles d'être touchées par le mouvement social. Si certaines modifications d'horaires sont déjà en ligne et consultables "sur les outils digitaux SNCF"informe-t-elle, de plus amples informations doivent être publiées, ajoute l'entreprise sur son site.

A Paris, la RATP assure que "le trafic sera normal" sur les réseaux métro, RER (A et B) et tramway, sauf le tramway T3 A "qui sera très perturbé", a déclaré un porte-parole de la régie de transports en commun franciliens à l'AFP. La circulation des bus sera "légèrement perturbée", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.