Retraites : Edouard Philippe plaide pour un relèvement de l'âge de départ jusqu'à 67 ans

L'ancien Premier ministre avait amorcé cette réforme lors de son passage à Matignon, activant même l'article 49-3, avant de stopper la machine avec la crise du Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Edouard Philippe arrive au festival de Deauville (Calvados), le 3 septembre 2021. (LOIC VENANCE / AFP)

La réforme des retraites devrait être "la première" à faire, d'après Edouard Philippe. L'ancien Premier ministre plaide pour repousser l'âge de départ "à 65, 66 àu 67 ans" dans un entretien au magazine Challenges (article payant). A quelques jours de créer son propre parti politique – le 9 octobre –, l'actuel maire du Havre entend ainsi réduire la dette publique française, "une question fondamentale de souveraineté nationale", selon lui.

"Nous préférons continuer à danser au-dessus du volcan que prendre les mesures drastiques – et parfois amères – qui s'imposent."

Edouard Philippe

dans "Challenges"

Edouard Philippe avait amorcé cette réforme des retraites lors de son passage à Matignon, activant même l'article 49-3, avant de stopper la machine avec la crise du Covid-19. "A près de 330 milliards, les pensions constituent de loin le premier poste budgétaire – plus d'un quart de la dépense publique et le premier foyer d'économies possibles", fait valoir l'ex-chef du gouvernement.

Et parmi les leviers à disposition, "la seule solution raisonnable est donc d'allonger la durée de vie active en repoussant l'âge de départ à la retraite à 65, 66 ou 67 ans", estime-t-il. "Ce n'est pas une mesure facile à porter, cela peut être progressif, mais ceux qui promettent de régler la question des retraites sans augmenter la durée de la vie active mentent aux Français", juge-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réforme des retraites

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.