Grève du 5 décembre : l'État craint les black blocs lors de la manifestation à Paris

245 rassemblements sont prévus en France contre la réforme des retraites jeudi 5 décembre. À Paris, le ministère de l'Intérieur redoute la présence d'un millier de black blocs venus pour casser.

FRANCEINFO

C'est la crainte des autorités : un 5 décembre teinté de débordements. Le préfet de police de Paris prévoit la présence de 1 000 black blocs dans le cortège parisien et demande "l'aide" des manifestants. Ils sont une réelle menace à la manifestation. Sur les réseaux sociaux, il y a plusieurs appels à infiltrer le cortège, à la révolution, à battre le système. "On est dans une dynamique politique : l'émeute doit aboutir à l'insurrection qui doit aboutir à la révolution. C'est une gauche révolutionnaire", explique l'expert Sylvain Bouloque.

>> Grève : suivez la situation en direct

Autre inconnue : la présence de "gilets jaunes" qui soutiennent les black blocs. Les autorités parlent d'"ultras jaunes", mais Jérôme Rodriguez ne veut pas d'amalgame : "Il y a quelques énergumènes qui sont plus violents que d'autres, c’est tout. C'est à la police de les empêcher d'intégrer le cortège ou de les en sortir". Pour éviter les débordements, de la Gare du Nord à place de la Nation, près de 6 000 policiers et gendarmes seront déployés jeudi après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des affrontements violents entre manifestants et policiers ont eu lieu, samedi 16 novembre 2019, place d\'Italie, à Paris.
Des affrontements violents entre manifestants et policiers ont eu lieu, samedi 16 novembre 2019, place d'Italie, à Paris. (BRUNO COUTIER / AFP)