"Gilets jaunes" : un samedi de violence à Paris

Les "gilets jaunes" espéraient un regain de mobilisation. Durant de longues heures, les violences se sont enchaînées sur les Champs-Élysées à Paris, avec des scènes de pillage et de saccage.

FRANCE 3

Les plus violents s'en sont pris directement aux forces de l'ordre, en frappant directement un policier. Une scène qui s'est répétée plusieurs fois sur les Champs-Élysées samedi 16 mars. 1500 casseurs ont été dénombrés par les autorités. Ils ont brûlé et saccagé méthodiquement des magasins sur l'avenue. Des commerçants qui avaient pourtant barricadé leurs vitrines. Les protections n'ont pas tenu.

Le Fouquet's incendié

Symbole de richesse, le restaurant Le Fouquet's a été incendié. "C'est un symbole, et c'est pour ça que ça me fait plaisir", justifie un "gilet jaune". En début d'après-midi, le drame a été évité de peu avec l'incendie d'une banque. Des personnes habitaient dans les étages au-dessus du local commercial. Ils ont dû être évacués. Au terme de cette journée, 42 manifestants ont été blessés, ainsi que 17 policiers et un pompier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une casseur lance des pavés sur les véhicules de la gendarmerie positionnés sur la place de l\'Etoile à Paris, samedi 16 mars 2019.
Une casseur lance des pavés sur les véhicules de la gendarmerie positionnés sur la place de l'Etoile à Paris, samedi 16 mars 2019. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)