"Gilets jaunes" : plusieurs maires de grandes villes réclament des indemnisations

Les préjudices subis par les commerçants et l'espace public s'accumulent à la suite des manifestations des "gilets jaunes". Des maires réclament une réunion pour clarifier des indemnisations.

Voir la vidéo
France 2

Chaque samedi, Hervé Fiora, opticien du centre-ville de Nancy (Meurthe-et-Moselle), suit le même rituel : "On baisse la grille quand le cortège passe puis après on relève la grille. On a constaté une baisse d'activité assez notable". Même constat à Dijon (Côte-d'Or), où le chiffre d'affaires des commerçants du centre-ville a chuté de 40% en décembre. Alors, les élus de plusieurs grandes villes montent au créneau et demandent un coup de main de la part de l'État. Selon eux, la facture de ces 13 semaines de mobilisation s'élève à plusieurs millions d'euros.

Le maire de Dijon demande un fonds d'indemnisation

 "Je veux qu'un fonds d'indemnisation soit mis en place, avec des mesures concrètes pour les commerçants, pour les artisans du centre-ville. Ce que je veux, c'est que l'on sache à l'avance que les dépenses que nous faisons ne nous seront pas impactées dans nos dépenses de fonctionnement", explique François Rebsamen, maire PS de Dijon. Un fond de 3 millions d'euros a été déjà annoncé par Édouard Philippe, afin d'aider les villes les plus impactées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" participent à la mobilisation organisée le 2 février à Valence.
Des "gilets jaunes" participent à la mobilisation organisée le 2 février à Valence. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)