"Gilets jaunes" : mesures d'urgence adoptées

Après les députés, les sénateurs ont donné vendredi 21 décembre leur feu vert pour l'adoption d'un certain nombre de mesures destinées à apaiser la colère des "gilets jaunes".

Voir la vidéo
FRANCE 3

Emmanuel Macron avait demandé aux parlementaires d'agir vite. C'est chose faite. L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté en seulement deux jours les mesures d'urgence censées apaiser les tensions. Parmi elles : une prime exceptionnelle demandée aux entreprises, la défiscalisation des heures supplémentaires, l'exonération de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2000 euros par mois et une hausse de 100 euros de la prime d'activité pour les salariés au SMIC.

"Ce sera un vote de responsabilité"

Majoritaire au Sénat, la droite a voté cette série de mesures sans réel enthousiasme. "Ce ne sera pas un vote d'adhésion mais un vote de responsabilité", affirme Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat. Le texte sera promulgué dans les prochains jours pour être appliqué dès le 1er janvier prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Sénat, en octobre 2012 à Paris.
Le Sénat, en octobre 2012 à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)