"Gilets jaunes" : les ostréiculteurs inquiets avant Noël

Une profession en particulier subit de plein fouet la crise des "gilets jaunes" : les ostréiculteurs.

France 2

Emmanuelle Papin, ostréicultrice, revient du marché d'Angoulême (Charente) avec beaucoup d'invendus. Du jamais vu en décembre. "C'est tout ce qu'on n'a pas vendu samedi [15 décembre] parce que depuis le début du mouvement des 'gilets jaunes', le premier samedi on a fait -50% et depuis on fait à peu près -20% les samedis suivants", dans le chiffre d'affaires, explique-t-elle. C'est la même chose depuis plusieurs week-ends, les manifestations des "gilets jaunes" dissuadent les clients. "Les gens ont peur de venir dans les centres-villes, de ce qu'il peut se passer donc ils ne viennent pas", renchérit-elle.

Un manque à gagner énorme

Les saisonniers arrivent le matin pour le calibrage et la mise en bourriche des huîtres. C'est le coup de feu, à une semaine des fêtes. Jusqu'à présent, les restaurateurs et les hôteliers ont freiné leur vente. Une perte de 100 000 euros, 15% du chiffre d'affaires et aussi un manque à gagner pour les saisonniers. "Novembre, décembre, c'est des mois où ils travaillent beaucoup et font des heures supplémentaires et là, ils n'en font pas", déplore l'ostréicultrice. 

Le JT
Les autres sujets du JT
De 2008 à 2013, la production d\'huîtres a chuté de 60%. Dans le même temps, les prix ont doublé.
De 2008 à 2013, la production d'huîtres a chuté de 60%. Dans le même temps, les prix ont doublé. (ROBERT HARDING / AFP)