"Gilets jaunes" : les commerçants de Bordeaux lourdement pénalisés

À Bordeaux (Gironde), les commerçants sont en colère, excédés par la mobilisation des "gilets jaunes". 

FRANCE 2

Cette boutique de Bordeaux (Gironde) ouvre désormais le dimanche, car les samedis, elle est désertée. Touristes et habitants préfèrent éviter le centre-ville, pris d'assaut par les "gilets jaunes". Comme de nombreux professionnels, Christine Lacroix a vu son chiffre d'affaires s'effondrer : -30% depuis décembre. "Je ne me suis pas payée depuis trois mois. J'avais quatre salariés début janvier, j'ai été obligée d'arrêter un contrat parce que je ne pouvais plus payer", confie la commerçante.

Des faillites et des commerces fragilisés

Dans la rue commerçante, beaucoup de boutiques sont encore barricadées. Les mobilisations des "gilets jaunes" ont provoqué cinq faillites et fragilisé une centaine de magasins. Un peu plus loin, une bijouterie liquide son stock précipitamment. Malgré tout, dimanche 31 mars à Bordeaux, les rues étaient très fréquentées grâce à un ciel ensoleillé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation des \"gilets jaunes\", dans les rues de Bordeaux, samedi 16 mars. 
Manifestation des "gilets jaunes", dans les rues de Bordeaux, samedi 16 mars.  (MEHDI FEDOUACH / AFP)