"Gilets jaunes" : le mouvement pèse sur l’économie

L’addition s’annonce salée sur le plan de l’économie en France avec le mouvement des "gilets jaunes". Des pertes qui se comptent en milliards d’euros, jusqu’à 4,4 milliards selon la Banque de France.

C’est un manque à gagner pour le commerce en cette fin d’année. Beaucoup de professionnels souffrent du mouvement des "gilets jaunes". Au pied de l’Arc de Triomphe, les vitrines portent encore les stigmates des manifestations. Dans une boutique de prêt-à-porter, malgré les ventes de fin d’année, le retard est impossible à rattraper. Avec les manifestations, beaucoup ont dû fermer plusieurs samedis de suite. Pareil pour les restaurants, avec des pertes évaluées à 15 000 euros pour certains. "On n’a pas réussi à rattraper le retard, avec deux samedis fermés, le mois de décembre est très compliqué".

Avancer les soldes ?

À Toulouse (Haute-Garonne), même constat, comme dans un marché de Noël. Les entreprises vont devoir supprimer des emplois. Une facture lourde pour le commerce. Ainsi, il pâtit d’une baisse de deux milliards d’euros de chiffre d’affaires depuis le début du mouvement. Les fédérations de commerçants demandent d’avancer les soldes d’hiver.
"Il y a des stocks importants, donc ce serait une façon pour eux de récupérer de la trésorerie", explique Gontran Thüring, du Conseil national des centres commerciaux.
Autre secteur touché, le tourisme, notamment à Paris. L’hôtellerie a enregistré une baisse d’activité de 10% avec beaucoup d’annulation au dernier moment. Au total, 41 000 salariés ont été mis en activité partielle ou au chômage technique. Une situation comparable aux grèves de 1995.

Le JT
Les autres sujets du JT
(THOMAS SAMSON / AFP)