"Gilets jaunes" : facture salée pour l'économie

Selon la Banque de France, le mouvement des "gilets jaunes" a entraîné 4,4 milliards d'euros de pertes pour l'économie.

Voir la vidéo
France 3

Près de l'arc de Triomphe certaines boutiques portent les stigmates des manifestations des "gilets jaunes" qui ont eu lieu à Paris ces dernières semaines. Malgré les ventes de Noël, les commerçants peinent à rattraper le retard. Plusieurs samedis de suite, les boutiques ont fermé par mesure de sécurité. Arthur Mangel, un restaurateur, estime ses pertes à plus de 15 000 euros. "Le mois de décembre est très compliqué", raconte-t-il. Même constat dans plusieurs grandes villes de France. À Toulouse (Haute-Garonne), le marché de Noël fermera ses portes mercredi 26 décembre au soir sur un constat amer. Jean-Marc Martinez, président de la fédération des commerçants de Toulouse redoute de lourdes conséquences pour l'ensemble de la filière. "En janvier, plusieurs centaines d'entreprises vont disparaître. Cela signifie plusieurs centaines d'emplois en moins. C'est certain", insiste-t-il.

41 000 salariés au chômage technique ou en activité partielle

La facture est lourde pour le commerce. Moins 2 milliards d'euros depuis le début du mouvement. Plusieurs fédérations de commerçants proposent d'avancer d'une semaine les soldes d'hiver. Autre secteur touché : le tourisme, surtout à Paris. L'activité hôtelière a diminué de 10% en décembre dans la capitale. Des hôtels ont enregistré des annulations de réservation. Le mouvement a des conséquences pour 41 000 salariés mis en activité partielle ou au chômage technique. Un impact économique comparable selon la Banque de France au grand mouvement social de 1995.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rassemblement de \"gilets jaunes\" à Saint-Beauzire dans le Puy-de-Dôme (illustration)
Un rassemblement de "gilets jaunes" à Saint-Beauzire dans le Puy-de-Dôme (illustration) (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)