Gérald Darmanin annonce déposer plainte contre Jérôme Rodrigues, figure des "gilets jaunes"

Le ministre et le militant se sont livrés à une passe d'arme sur Twitter, après un tweet de Jérôme Rodrigues qualifiant les policiers de "nazis". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jérôme Rodriguez lors d'une manifestation, le 1er mai 2019 à Paris. (FREDERIC DIDES / HANS LUCAS / AFP)

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé, jeudi 10 septembre, sur Twitter, son intention de déposer  plainte contre Jérôme Rodrigues, après des propos tenus sur le même réseau social. "Les propos de M. Rodrigues envers la police de la République sont ignobles. Au nom du ministère, et pour défendre l’honneur de tous les policiers, je dépose plainte", écrit-il.

Le ministre réagissait à un message posté sur Twitter par le militant mercredi soir qualifiant les policiers de "bande de nazis" et affirmant que les policiers tentent de "cacher aux médias" le "camp de concentration disponible au nord-est de Paris". Jérôme Rodrigues fait référence à un immense commissariat du 18e arrondissement de Paris. Situé rue de l'Evangile, ce commissariat dépend des brigades des réseaux ferrés, selon 20 Minutes. Il est utilisé notamment lorsque la police procède à des interpellations massives. Cela a été le cas à plusieurs reprises pendant la mobilisation des "gilets jaunes", mais aussi, bien avant, en 2013, au moment des manifestations contre le mariage pour tous.

"Vous irez aussi porter plainte face aux insultes qu'ils me lancent", a rétorqué le "gilet jaune". Et d'ajouter : "Vous m'avez mutilé, vous m'avez insulté et jamais je ne ferai silence."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.