"Gilets jaunes" : le gouvernement est-il ouvert à des négociations ?

Certains ministres se montrent de plus en plus ouverts au dialogue. La proposition de la CFDT d'organiser des Etats-généraux de la Transition écologique fait désormais son chemin.

France 2

Dimanche 18 novembre, sur le plateau de France 2, le Premier ministre Édouard Philippe a balayé l'idée d'ouvrir un dialogue avec les syndicats, et notamment avec la CFDT, pour calmer la colère des "gilets jaunes". Mercredi 21 novembre, changement de rythme du côté du ministre de la Transition écologique, François de Rugy. "C'est toujours intéressant de voir comme un syndicat comme la CFDT (...) dit être disponible pour travailler sur l'accompagnement économique et social de la transformation écologique", a-t-il dit au micro de France Inter dans la matinée.

Entendre "la souffrance des gilets jaunes"

Un premier pas pour désamorcer la crise. Dès lundi, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, exhortait son camp à agir. Sur Europe 1, il a mentionné "la souffrance des 'gilets jaunes' qu'il faut entendre, comprendre et respecter". Un point de vue partagé par plusieurs membres de la majorité. Ils considèrent que l'exécutif doit absolument renouer le dialogue. Le gouvernement devrait dévoiler ses propositions dans les prochains jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" à Caen (Calvados), le 18 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" à Caen (Calvados), le 18 novembre 2018. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)