"Gilets jaunes" : le fiasco de la rencontre à Matignon

Le Premier ministre devait recevoir huit "gilets jaunes" à Matignon vendredi 30 novembre, mais finalement, Édouard Philippe, ne s'est entretenu qu'avec un seul.

Voir la vidéo
France 2

Vendredi 30 novembre, Jason Herbert, un porte-parole des "gilets jaunes" se rend à Matignon. Il est le seul à se présenter devant les caméras, mais coup de théâtre, il refuse finalement de rester pour une question de principe. Sa demande ayant été rejetée.  "J'ai demandé à plusieurs reprises à ce que cet entretien soit intégralement retransmis en direct à la télévision", explique-t-il. Un deuxième "gilet jaune" a bien passé plus d'une heure avec le Premier ministre, mais il est entré par une porte dérobée et a préféré rester anonyme. 

Des difficultés d'organisation 

Car accepter de venir aujourd'hui à Matignon a fait d'eux des cibles. "Nous avons tous reçu d'énormes pressions (...) des menaces d'agression", détaille Jason Herbert. Les six autres personnes conviées ne sont jamais venues. Édouard Philippe se félicite néanmoins de cet entretien en petit comité. "Ce débat a été intéressant, il a été franc, il a été respectueux, il a été utile", a déclaré le Premier ministre. D'autres "gilets jaunes" postés à quelques mètres de Matignon auraient aimé être reçus. Les manifestants ont des difficultés à s'organiser et Matignon ne trouve pas d'interlocuteurs. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 21 novembre 2018 à la sortie de l\'Elysée, à Paris. 
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 21 novembre 2018 à la sortie de l'Elysée, à Paris.  (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)