"Gilets jaunes" : la violence au cœur de l'Ardèche

Samedi 1er décembre, dans Le Pouzin en Ardèche, un village de 2 800 habitants, a basculé dans la violence. 19 membres des forces de l'ordre ont été blessés.

Voir la vidéo

Le visage encore abîmé par une plaie ouverte, voici l'un des gendarmes blessés, touché au front par un projectile. Samedi 1er décembre, Le Pouzin en Ardèche a vécu une nuit d'affrontements et de violence. Pendant six heures, les forces de l'ordre vont faire face à des manifestants déterminés à en découdre. Des heurts sans précédent, dans une petite commune de 2 800 habitants. Les gendarmes étaient alors en train d'encadrer un rassemblement de "gilets jaunes" lorsque des casseurs infiltrent le mouvement. Des individus armés, issus pour la plupart de départements voisins. "On a vu des battes de Baseball, des barres en fer, des haches et puis tout ce qu'ils ont pu récupérer sur place. Nous étions la cible", rapporte le colonel Olivier Coulbeau.

Des commerces vandalisés

19 gendarmes ont été blessés lors des affrontements. Dans la commune, certains commerces ont été vandalisés. 250 personnes participaient au rassemblement quand les gendarmes ont fait usage de gaz lacrymogènes. La plupart des "gilets jaunes" rencontrés aujourd'hui condamnent les actes de violence pendant que d'autres manifestent leur méfiance vis-à-vis des forces de l'ordre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policier lors des manifestations des \"gilets jaunes\" à Paris, au soir du 1er décembre 2018. 
Des policier lors des manifestations des "gilets jaunes" à Paris, au soir du 1er décembre 2018.  (LUCAS BARIOULET / AFP)